" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de zapi

Le blog de zapi

Je partage avec vous des images, gifs, cartes, blagues, ma passion des chats, quelques petits dessins...Il y a beaucoup de rubriques pour tous et toutes !

Publié le par zapi
Publié dans : #Humeurs

Un plan d’action pour sauver la Sécu. Le président de la Mutualité Française, Jean-Pierre Davant, a clôturé les Journées de rentrée des mutuelles, le 24 septembre, à Biarritz, par une série de propositions contre les récentes prises de position du gouvernement qui pèsent lourdement sur les mutuelles et leurs adhérents.

Fin août, le gouvernement a annoncé son intention de taxer à hauteur de 3,5% les contrats "responsables et solidaires" afin de contribuer au remboursement de la dette sociale. Cette mesure entraînerait automatiquement une hausse sans précédent du coût des complémentaires pour les ménages.

Hausse inéluctable des cotisations

Taxer les mutuelles revient à taxer les ménages. En effet, "les mutuelles n’auront pas d’autre choix que de répercuter cette taxe sur les cotisations de leurs adhérents", regrette Jean-Pierre Davant, pour qui cette mesure représente, de fait, "un nouvel impôt pour les assurés sociaux".

Devant plus de 900 responsables et militants mutualistes, le président de la Mutualité Française a rappelé que les mutuelles sont déjà mises à contribution depuis 2008 pour financer intégralement le fond de la couverture maladie universelle (CMU) complémentaire au nom de la solidarité nationale.

Ces mesures, douloureuses pour les familles, sont malheureusement insuffisantes face au "trou" de la Sécu : "Malgré ce plan d’économies, le déficit de l’assurance maladie obligatoire sera de 12 milliards d’euros en 2011, soit l’équivalent du déficit de cette année, fait valoir Jean-Pierre Davant. On ne peut plus continuer à gérer notre système de santé de cette manière ! Ces mesures ne règlent en rien les dysfonctionnements de l’assurance maladie." A force d’accumuler les déficits, les pouvoirs publics "mettent en danger" la Sécurité sociale.

 

Aller au devant des députés

Fort de ce constat, le conseil d’administration de la Mutualité Française a voté à l’unanimité un plan d’actions qui sera porté par l’ensemble du mouvement mutualiste dans les semaines et les mois à venir. Dans un premier temps, Jean-Pierre Davant demande aux délégués mutualistes "d'aller rencontrer les députés et les sénateurs dans chaque région, département et ville, afin de leur expliquer à quel point ces mesures sont nocives et les inciter à ne pas les voter au Parlement".

Autre volet du plan d'actions : bâtir des propositions durables pour le financement de l'assurance maladie obligatoire. "En matière de financement, détaille Jean-Pierre Davant, notre système de santé est trop soumis aux fluctuations économiques internationales. En temps de crise, les recettes baissent et le déficit se creuse. On ne peut plus continuer comme ça !" La défense de notre système de protection sociale doit "être au cœur des prochaines élections présidentielles".

Des manifestations pour défendre la Sécu

Pour le président de la Mutualité Française, "Il faut revoir l'organisation de la production de soins en France, qui n'a jamais été remise en cause depuis les années 1950." Jean-Pierre Davant prend comme exemple le paiement à l'acte des médecins qui participe dans une large mesure "à l'inflation des dépenses de santé". Autre exemple : les nombreux taux de remboursement des médicaments "auxquels on ne comprend plus rien. Comment peut-on demander aux Français de se responsabiliser face à une telle opacité ?"

Dernière proposition du conseil d'administration : l'organisation de meetings dans chaque région pour le "premier semestre 2011". Jean-Pierre Davant invite les syndicats de salariés et les associations de patients à se joindre au mouvement mutualiste pour "défendre notre vision du système de santé".

Source : Philippe Rémond (Mutualité française, septembre 2010)

Commenter cet article

REMY CINE 15/10/2010 05:20



Je te souhaite un bon vendredi Zapounette !!!!!!


Et aujourd'hui je te recommande le film "The social Network"


L'histoire


Eduardo Saverin et Mark Zuckerberg étaient étudiants à Havard, camarade de chambre, meilleurs amis. Ils étaient plutôt de vilains petits canards au milieu d'une pelleté d'étudiants voués à
réussir de part leur pedigree. Ils partageaient un grand talent pour les maths et de lamentables échecs auprès de la gente féminine. Afin de remédier à ce manque de "sociabilisation", Eduardo
s'est mis en quête d'un moyen d'entrer dans les clubs les plus prestigieux de l'université où ils pourraient rencontrer le gratin, l'élite étudiante.


Mark, moins intéressé par ce que les autres pensaient de lui, a entretenu son côté geek, jusqu'à devenir un as de l'informatique. C'est ce don qu'il a utilisé afin de s'ouvrir le chemin de la
célébrité. Mark est entré dans le coeur du système informatique de l'université afin de se créer une base de donnée sur les étudiantes. Il a failli planter le serveur de l'université, failli être
renvoyé mais, le cadre de Facebook venait de se mettre en place.


 



Bonne journée !!!!!



Bisoussssssssssssssssss + *****



Maggy Rodriguez 14/10/2010 22:11



Redevenons sérieux, le "trou de la sécu" serait un gag, si ce n'était pas aussi grave, les remboursements se réduisent comme une peau de chagrin et les médicaments dits "de confort" ne sont plus
remboursés, tu dois donc avoir les jambes lourdes, tousser, te gratter etc... Par contre, et ce n'est pas donné, pour ces mêmes jambes lourdes on te rembourse des séances de drainage lymphatique
(efficace quand c'est bien fait, inefficace lorsque le kiné s'occupe de deux personnes à la fois...), cherchez l'erreur! Bises, Maggy



zapi 14/10/2010 22:50



Et maintenant, après avoir considéré que c'est un luxe et un confort de ne pas avoir mal aux jambes, de ne pas avoir mal à la gorge, de ne pas être enrhumé, de ne pas se gratter ( sous prétexte
que les médicaments étaient inéfficaces alors que pour la plupart d'entre eux c'est faux ), c'est devenu depuis peu aussi un confort de ne pas avoir mal au ventre ( ça m'a coûté 15 euros l'autre
jour pour des médicaments pour le mal au ventre qui n'étant plus remboursés ont vu leur prix flamber alors qu'ils marchent pourtant très bien ).... A quand le déremboursemnt des antalgiques anti fièvre, après tout ils ne guérissent eux aussi que les symptômes, mais pas la
maladie elle même !



Flo-Avril 14/10/2010 21:42



Je suis en Belgique mais n'empêche que malade, je me plainds des remboursements de mes soins...C'est partout pareil


Amitiés, Flo


 



zapi 14/10/2010 22:54



ça rassure quelque part, même si c'est déprimant...Bonne soirée



jocy 14/10/2010 20:38



Ça m'énerve, depuis trop longtemps on nous dit "trou de la Sécu" mais il ne faut pas oublier que si nos gouvernants n'avaient plongé les mains dans les Caisses de la Sécu il n'y aurait pas de
trou, Pour info il s'agit de l'argent des français et de tous les travailleurs que nos gouvernants oublient de rembourser. Pour combler ce soi disant trou ; il y a eu le RDS, la CSG des impôts
sur l'impôts qui vident allègrement les poches des épargnants, des chômeurs, des travailleurs et même des malades et retraités (retenues sur allocations ou indemnités journalières). Savez vous
que normalement et initialement les administrateurs de la sécu était formé par un conseil constitué d'employeurs, et de travailleurs maintenant ces administrateurs non  plus vraiment la
parole, les politiques décident des médicaments à rembourser ou non... des maladies à 100 pour 100 ou non... mais est-ce vraiment le travail des politiques ??????  N'oubliez pas il s'agit de
nous tous, de nos sous à nous !!!!!!!!! De l'avenir de nos enfants !!!!


bisous à toi et dsl pour ce coup de gueule !!!!



zapi 14/10/2010 21:21



Tu as bien trouvé l'endroit pour ton coup de gueule, j'ai publié l'article pour la communauté ça m'énerve ! Bisous



☼♥ Lajemy ♥♪ 14/10/2010 19:44



Bonne soirée à toi ! l'est zouli ton sotoportrait ! bisous



zapi 14/10/2010 21:21



Merci, bisous



peintrefiguratif 14/10/2010 17:08



a chaque hausse c'est les petits qui payebnt bisous



zapi 14/10/2010 18:01



Mieux vaut être riche et en bonne santé que pauvre et malade !



Skydarklight 14/10/2010 15:21



hello! ça va? ah tu n'aimes pas cristof maé, tant pis! lol! j'ai rien publié de neuf aujourd'hui mais si tu n'as pas vu j'ai mis le nouveau james blunt et le nouveau bon jovi si ça te chante
d'aller jeter un coup d'oeil! bonne aprem! ciao



zapi 14/10/2010 16:54



J'irai voir ça alors...



Joelle 14/10/2010 13:01



Primo le trou de la sécu il risque pas de se remplir puisque le gouvernement n'y met jamais pratiquement ce qu'il ponctionne àdroite ou à gauche pour le remplir!


Secundo, c'est depuis le départ, en effet depuis les années 50 que le système a été mal conçu!


Tertio, il faudrait tout revoir à zéro, mais qui aura le courage de le faire????


Personnellement, en tant que profession libérale je cotise à une sécu privée depuis plus de 25 ans, et bizarrement, cette caisse là, elle n'est pas déficitaire,au contraire, pas plus que
celle des médecins, et d'autres professions qui ont un autre système de sécu! A tel point que le gouvernement a voulu taper dedans à un moment, mais les artisans et autres dépendants de cette
caisse là ont dit NON! C'est bizarre quand même!



zapi 14/10/2010 14:50



C'est vrai...Bizarre...


En tout cas si il y avait plus de boulot il y aurait moins de trou de la sécu et de la caisse de retraite...


Ils devraient faire surtout quelque chose pour ça à mon avis...Viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite, avant que tous nos jeunes ne fichent le camp à l'étranger...



Articles récents

Hébergé par Overblog