" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de zapi

Le blog de zapi

Je partage avec vous des images, gifs, cartes, blagues, ma passion des chats, quelques petits dessins...Il y a beaucoup de rubriques pour tous et toutes !

Publié le par zapi
Publié dans : #Humeurs

Le prix des médicaments en accès libre semble échapper à tout contrôle. Prenez l'exemple de l'étamsylate (Dicynone®), médicament utilisé notamment contre les troubles passagers de la circulation. En Auvergne, son prix peut aller de 2,25 euros à 9,40 euros selon la pharmacie où vous l'achetez, soit une variation de près de 320% ! C'est ce qui ressort de l'analyse des données que la Mutualité Française s'est procurée auprès de Celtipharm sur les prix de vente des médicaments en libre service au mois de juin 2010. Précision importante : ces chiffres détaillent les prix au niveau régional, ce qui permet de faire ressortir les nombreuses incohérences qui ne sont pas forcément visibles sur les moyennes nationales.

Depuis le 1er juillet 2008, près de 350 médicaments sont disponibles en accès libre dans les pharmacies. Ces produits, dont le prix est libre, sont vendus sans ordonnance et ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale. Il s’agit de médicaments destinés à l’automédication, utilisés pour soigner des symptômes bénins. Ils doivent être distingués des produits disposant d'une vignette, vendus avec ou sans ordonnance et dont les prix sont administrés par les pouvoirs publics.

A l’origine, la création du libre accès en pharmacie devait permettre aux patients "d’obtenir le meilleur traitement au meilleur prix", selon les vœux de la ministre de la Santé Roselyne Bachelot.

Une baisse générale des prix qui cache des écarts importants

"Si on regarde la moyenne des prix des médicaments en libre service au niveau national, explique Laurent Piccinini, chef de projet au département politique du médicament de la Mutualité Française, on observe en moyenne une légère baisse de l'ordre de -1,2%." Les baisses les plus importantes concernent les médicaments contre les allergies (antihistaminiques), contre l'herpès (antiherpétiques) ou encore contre la diarrhée (antidiarrhéiques). "Mais ce chiffre cache des disparités très importantes entre les produits, tempère Laurent Piccinini. Ces différences sont probablement dues aux négociations et marges commerciales des différents acteurs de la chaîne du médicament : industriels, grossistes, groupements et officines."

Une boîte de 20 comprimés d'ibuprofène 200mg, médicament bien connu contre la douleur (Anadvil®, Nurofen®, Upfen®, Spedifen®...), est vendue par une majorité de pharmacies d'Ile-de-France entre 1,97 euro et 3,20 euros, soit une différence de 1,23 euro. Le même médicament peut être trouvé à 1,89 euro en Lorraine. Autre illustration : le lopéramide (Imossel®, ImodiumCaps®, Ercestop®, Gastrowell®), un médicament utilisé contre la diarrhée. Le prix d'une boîte de 12 comprimés de 2mg peut varier entre 3 et 4,40 euros selon les régions, soit une différence de plus de 40%.

31,50 euros de différence pour les patchs à la nicotine !

Ces écarts injustifiés ne s'arrêtent pas là. Certains produits battent tous les records lorsqu'on calcule le prix de vente à l'unité. La boîte de 20 comprimés d'acide ascorbique 1000mg (vitamine C) peut être trouvée à 1 euro dans le Languedoc-Roussillon, tandis que la boîte de 30 comprimés peut être vendue jusqu'à 6,30 euros dans la même région. Le prix de cette même boîte de 30 comprimés peut grimper jusqu'à 8,40 euros en Franche-Comté. Ramené à l'unité, le prix des comprimés passe ainsi de 0,05 euro à 0,28 euro, soit une variation de 460% !

Dernier exemple : les fumeurs souhaitant arrêter la cigarette devraient y regarder à deux fois avant d'acheter leurs patchs. Le prix d'une boîte de patchs de nicotine 14mg (Nicopatch®, Niquitin®, ...) peut varier entre 18,50 euros et 50 euros selon les pharmacies, soit une différence de 31,50 euros !

"Malheureusement, la mise à disposition des médicaments en libre accès s'est faite sans qu'aucun contrôle n'ait été créé par les pouvoirs publics, regrette Jean-Martin Cohen Solal, directeur général de la Mutualité Française. Le résultat ne s'est pas fait attendre : c'est la jungle des prix ! Nous regrettons que les patients aient si peu de lisibilité sur les prix des médicaments qu'ils achètent en automédication."

Lors de la mise en place de cette mesure, rappelle-t-on, le gouvernement avait d'ailleurs annoncé la création d'un observatoire des prix des médicaments en accès libre. Deux ans plus tard, cet outil de contrôle est toujours attendu.

Source : Philippe Rémond (Mutualité française, septembre 2010)

Commenter cet article

Joelle 13/10/2010 21:17



Je suis tout à fait d'accord, maintenant, il faut faire à la pharmacie comme on fait au supermarché, comparer les prix! Et en effet, il reste des vieux médicaments qui ont fait leurs preuves et
qui sont pas chers pour les petits "bobos". Il y aussi les recettes de grand-mère qui marchent de génération en génération. Pour une mauvaise digestion, une tisane de mélisse, sauge et
menthe,  pour un rhume, une inhalation de thym pour le nez et on avale ensuite , c'est un excellent antiseptique des voies respiratoires. Aprés, évidemment pour le reste.....


Bisous



zapi 13/10/2010 21:25



Et oui, on va en revenir aux bonnes vieilles tisanes, au miel, au bicarbonate etc...Bisous



Clay-dreams 13/10/2010 16:04



Bonjour,


Oui, tout est question d'argent, pour ma part, même si ce n'est qu'un pouième de rien du tout je boycote tous les produits distribués par l'Oreal (Garnier, ...) Voir sur mon blog http://clay-dreams.blogspot.com à l'occasion.


Pour des petits maux, j'essaie de me tenir quelques  jours à des tisanes, du miel, du bicarbonate. Ca a l'air désuet, mais ça marche la plupart du temps à partir du moment où on est dans la
démarche "je me soigne", et pour le porte-monnaie pas de souci.


Belle journée !



zapi 13/10/2010 17:06



J'irai voir, mais je fais pareil de toute façon...je n'aime pas cette bonne femme, la Liliane Bettencourt et son fric dont elle ne sait plus quoi faire alors qu'elle pourrait nourrir un pays sous
développé entier !



severine Lustucrubleu 13/10/2010 11:03



C'est exactement ca!!!*bises!



REMY CINE 13/10/2010 09:01



Je te souhaite un bon mercredi Zapounette !!!!!!


Et aujourd'hui je te recommande le film "Arthur 3: La guerre des deux mondes"


L'histoire


Maltazard mesure désormais 2 mètres 10 de haut ... et veut dominer le monde. Seuls Arthur et ses amis Sélénia et Bétamèche, tous les trois en minimoys, peuvent l'arrêter. Ils vont devoir faire
appel à toute leur imagination et leur ingéniosité pour, du haut de leur 2 millimètres, contrer les plans machiavéliques de Maltazard et rétablir l'harmonie entre les deux mondes.


 



Bonne journée !!!!!



Bisoussssssssssssssssss + *****



bonus of crazy world 13/10/2010 03:32



merci pour ces infos! il faut faire attention en achetant!



zapi 13/10/2010 10:27



Faut comparer...



magsam 12/10/2010 22:48



coucou tu vas bien? moi j'en achete rarement appart des vitamines mais alors les prix ça decoiffent mais ou je vais dans la mienne ya des petit truc bio sympa maintenant et non tester sur les
animaux j'aime bien quand c'est comme ça dans les pharmacie ya pas photos tout est pas mal cher comme rien pour une fond de teint 30euros le petit flacon mais la je m'egare du sugets lol je te
souhaite une belle et douce nuit gros bisous



zapi 13/10/2010 10:29



Merci...


J'ai dû acheter un truc pour le mal au ventre, j'avais envoyé mon fils, ça a fait 15 euros, si j'avais su, j'aurais gardé mon mal au ventre...



☼♥ Lajemy ♥♪ 12/10/2010 22:42



ah ben ça j'en sais quelque chose hein ! avec mes gommes à la nico,  y'a des pharmacies qui sont bannies de mon répertoire tant elles abusent !


bisous



zapi 13/10/2010 10:30



Surtout que d'après un reportage que j'avais vu, les gommes leur reviennent à quelques xcentimes à fabriquer !



REMY CINE 12/10/2010 22:34



Je te souhaite un bon mardi Zapounette !!!!!!!


Et aujourd'hui je te recommande le film "Entre nos mains"


L'histoire


Confrontés à la faillite de leur entreprise de lingerie, des salariés - majoritairement des femmes - tentent de la reprendre sous forme de coopérative. Au fur et à mesure que leur projet prend
forme, ils se heurtent à leur patron et à la réalité du « marché ». L'entreprise devient alors un petit théâtre où se jouent sur un ton espiègle, entre soutiens-gorge et culottes, des questions
fondamentales économiques et sociales. Les salariés découvrent dans cette aventure collective une nouvelle liberté.


 



Bonne journée !!!!!



Bisoussssssssssssssssss + *****



Clay-dreams 12/10/2010 22:29



Bonsoir,


En clair la santé est à son tour devenue un vaste terrain de jeu pour les faiseurs d'argent, et ils nous ont bien dressés !!!


 



zapi 13/10/2010 10:31



OUi, tout est une question de fric...


Malheureusement, de moins en moins de gens ont accès aux soins dans notre beau pays d'égalité...



severine Lustucrubleu 12/10/2010 21:59



Vive la France*!



zapi 13/10/2010 10:31



Allons enfants de la patrie i eee !



Maggy Rodriguez 12/10/2010 20:42



C'est exact, j'achète du "chondro aid fort" pour les douleurs dues à l'arthrose et d'une pharmacie à l'autre le prix varie du simple au double, de plus le prix change avec le conditionnement:
pour un mois deux boîtes de 60 gélules=32 €, 1 boîte de 120 gélules=24 € ??? Cependant ce produit m'a bien soulagée, bises, Maggy



Articles récents

Hébergé par Overblog