" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de zapi

Le blog de zapi

Je partage avec vous des images, gifs, cartes, blagues, ma passion des chats, quelques petits dessins...Il y a beaucoup de rubriques pour tous et toutes !

Publié le par zapi
Publié dans : #polyarthrite - myasthénie

Pour ceux qui n’auraient pas pu voir le 24 Septembre, sur France 5 dans l'émission le magazine de la santé, le sujet sur la myasthénie, voici le lien vers la diffusion internet : link

 

Un vaccin non rentable ? ( source rtbf info Belgique )

Un médecin atteint de myasthénie, une maladie rare, a décidé de s'injecter un vaccin expérimental qui n'avait jusque là été testé que sur des animaux. Aujourd'hui l'homme se porte beaucoup mieux et pourtant son vaccin n'intéresse pas les grandes compagnies pharmaceutiques.

Les gestes quotidiens du docteur Huberty tiennent aujourd'hui du miracle. Il y a quatorze ans, il est atteint d'un affaiblissement continu des muscles et ne sait progressivement plus soulever les jambes et les bras. Il témoigne : "en moins d'une semaine, je savais encore à peine marcher et parler. Je voyais double, je ne savais plus manger. Je suis alors allé voir un confrère neurologue qui a diagnostiqué tout de suite la maladie". Verdict : il souffre de myasthénie, une maladie rare et incurable.

Pourtant, il existe bien un vaccin mais il n'a été testé que sur des rats ou des chiens. Et il faudrait des années et des millions d'euros pour réaliser des tests cliniques sur l'homme. Le docteur décide alors de franchir le pas : il s'injecte le vaccin encore très incertain, au péril de sa vie. "Le risque pour moi", dit Stephane Huberty, "c'est soit un accident gravissime comme un choc allergique, soit éventuellement une petite gourme au niveau de l'épaule ou une rougeur et une petite douleur pendant quelques jours".

L'épouse du médecin, elle, était confiante et même rassurée après l'injection.

Depuis, Stéphane se porte beaucoup mieux et peut à nouveau faire de longues balades, nager et s'adonner à ses occupations.

Pas assez rentable pour l'industrie pharmaceutique

Le docteur a décidé d'acheter le brevet de ce vaccin et compte bien lui faire passer tous les tests cliniques pour le commercialiser. Mais pour l'instant aucune entreprise pharmaceutique ne s'est montrée intéressée ; la Myasthénie grave est une maladie orpheline qui ne concerne que 2000 personnes en Belgique et 72 000 en Europe.

Simone Wattiaux-De Coninck fait partie de l' "association des maladies et handicaps rares".  "Il y a une grosse différence" dit-elle, "si vous avez 10 000 patients ou si vous en avez 1000 : les maladies rares concernent finalement très peu de monde puisqu'il y en a environ 7000 différentes".

A la question du risque financier  pour les entreprises pharmaceutiques, elle répond qu'elles pourraient tout à faire le prendre vu les bénéfices qu'elles engrangent. Il manque trois millions d'euros au Dr Huberty pour commencer des essais cliniques et prouver définitivement que son vaccin est efficace.

Commenter cet article

Maggy Rodriguez 29/09/2010 14:40



C'est bien dommage que les laboratoires ne pensent qu'au profit, au détriment de la santé! Ces maladies orphelines portent bien leur nom! Bises, Maggy



zapi 29/09/2010 15:21



Oui c'est clair ! Ils étaient plus pressés de fabriquer le vaccin pour la grippe h1n1 !



Articles récents

Hébergé par Overblog